750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2018-03-27T09:16:39+02:00

Cake à la feta, aux olives et aux tomates séchées

Publié par Catherine et compagnie
Cake à la feta, aux olives et aux tomates séchées

Un petit goût de printemps avec ce cake feta, olives et tomates séchées. On va bientôt pouvoir déjeuner dehors !

Ingrédients pour un moule à cake standard (environ 25cm de long)

- 3 oeufs

- 200g de farine

- 1 sachet de levure chimique

- 10cl d'huile d'olive

- 10cl de lait

- 150g de feta

- 150g d'olives vertes ou noires, dénoyautées

- 1 cuillère à soupe de moutarde à l'ancienne

- 150g de tomates séchées à l'huile 

- 1 bonne cuillère à soupe d'herbes de Provence

Préparation 

Préchauffez le four à 180°C (th.6). 

Dans un saladier, battez les œufs et ajouter farine et levure. Ajoutez petit à petit l'huile et le lait en mélangeant à l'aide d'un fouet.

Coupez la feta et les tomates séchées en petits morceaux et les olives en 2. Mettez le tout dans la pâte. Ajoutez la moutarde et les herbes de Provence. Inutile de saler ! 

Huilez simplement le moule à cake si il est en silicone, sinon chemisez-le de papier sulfurisé. Versez-y la préparation et enfournez pour environ 40 minutes. Ce cake sera encore meilleur le lendemain !

Bon appétit et à la prochaine !

 

cake feta, olives, tomates séchées

cake feta, olives, tomates séchées

cake feta, olives, tomates séchées

cake feta, olives, tomates séchées

Voir les commentaires

2018-03-19T10:31:50+01:00

Dhal de lentilles vertes

Publié par Catherine et compagnie
Dhal de lentilles vertes

Le dhal est un plat indien à base de légumineuses. En Inde on utilise des chana dhal, littéralement "pois-chiches lentilles", qui est une variété que l'on ne connait pas en France. Toutefois, si vous avez une épicerie indienne près de chez vous, vous en trouverez sûrement là-bas. En France, on utilise pour cette recette des lentilles et/ou des pois cassés. Je dis et/ou car le mieux c'est de mélanger 2 variétés. Par rapport à ce que vous avez dans le placard, vous choisirez des lentilles jaunes (ça se trouve en magasin bio), des lentilles corail, des pois cassés, et même des lentilles vertes.

Moi j'ai utilisé des lentilles vertes uniquement car c'est ce que j'avais sous la main, et aussi parce que mon mari ne court pas après la lentille corail qui, il faut bien le dire, tourne très rapidement à la bouillie.

C'est une recette que mon père nous préparait souvent, à ma sœur et moi. Avec le temps, je l'ai agrémentée de gingembre et de coriandre fraîche, que l'on ne trouvait pas facilement il y a plus de 20 ans, mais j'ai gardé les lentilles vertes de papa, même si ce n'est pas ce qu'il y a de plus traditionnel.

Je vous conseille de servir le dhal accompagné de pain naan et d'une sauce au yaourt (yaourt grec ou fromage blanc + ail + jus de citron) pour atténuer le feu du curry.

La cuisine est vivante, surtout aujourd'hui avec tous les brassages qu'elle connait, il ne faut pas avoir peur de transformer sa recette en fonction de ses goûts et de ce qu'on a dans les placards. 

Si vous souhaitez utiliser des lentilles corail, ne faites pas de précuisson, la lentille corail cuit beaucoup plus vite que la lentille verte.

Si vous ne souhaitez pas faire de sauce au yaourt, je vous conseille alors d'ajouter une petite briquette de lait de coco à votre dhal 1 minute avant la fin de la cuisson.

Ingrédients pour 4 personnes :

- 250g de lentilles vertes

- 1 oignon

- 1 cuillère à soupe d'huile (les puristes utiliseront du ghee si ça leur chante)

- 1 boîte de tomates pelées au jus de 400g

- 1 verre de bouillon de légumes

- épices à curry 

- coriandre fraîche

- 1 cm de gingembre frais

- 1 gousse d'ail

Préparation :

Faites précuire vos lentilles à l'eau salée 15 minutes. Égouttez-les. Émincez l'oignon. Pelez le gingembre, taillez-le menu ainsi que l'ail.

Dans un faitout, faites chauffer l'huile et ajoutez l'oignon, le gingembre et l'ail. Faites revenir jusqu'à ce que l'oignon commence à dorer légèrement. 

Ajoutez ensuite le curry. Si vous souhaitez faire votre curry vous-même, regardez donc ici.  

Laissez chauffer une minute puis ajoutez les lentilles, les tomates et le bouillon. Mélangez.

Couvrez et laissez mijoter tout doux 30 minutes environ, jusqu'à ce que les lentilles soient tendres.

Au moment de servir, ajoutez la coriandre ciselée.

 

Voir les commentaires

2018-03-16T11:04:35+01:00

Pain Naan

Publié par Catherine et compagnie
Pain Naan

Le pain Naan est un pain indien levé (contrairement à la chapati). Il accompagne évidemment merveilleusement bien tous les plats indiens. On peut l’accommoder à l'ail, à la coriandre, le farcir de fromage type Vache-qui-rit (le fameux Cheese Naan) ou à ce qu'on veut finalement. Mais ici je vous le présente nature.

Ingrédients pour 6 galettes (4 personnes)

- 200g de farine blanche (+ environ 50g pour travailler la pâte par la suite)

- 1/2 sachet de levure sèche boulangère

- 1 yaourt (grec ou nature ou fromage blanc)

- 1 cuillère à café de sel

-  d'huile neutre

- entre 70 et 100ml d'eau tiède

Préparation

Dans un grand saladier, versez tous les ingrédients secs (farine, levure, sel), mélanger.

Faites un puits au centre et versez-y l'huile et le yaourt. Ajoutez un peu d'eau (pas tout, vous doserez au fur et à mesure).

Mélangez avec vos mains pour former une boule, ajustez en eau et éventuellement en farine si la pâte est vraiment trop collante (c'est normal qu'elle le soit un peu).

Couvrez d'un torchon et faites lever au moins 1h30 dans un endroit un peu chaud.

Ensuite, farinez votre plan de travail et divisez votre pâtes en 6 pâtons. Étalez vos pâtons sur 2 à 3 mm d'épaisseur et faites-les cuire à sec (= sans matière grasse) dans une poêle chaude (en fonte idéalement), environ 1 min par face.

Réservez vos naans au fur et à mesure dans une assiette recouverte de papier aluminium. Dégustez rapidement, le naan a tendance à devenir un peu caoutchouteux en refroidissant. Petite astuce : si il vous en reste, vous pouvez tout-à-fait passer rapidement les naans au grille-pain le lendemain !

 

 

 

Pain Naan

Voir les commentaires

2018-03-15T15:25:26+01:00

Faire son curry maison

Publié par Catherine et compagnie
Faire son curry maison

J'avais envie d'un bon petit plat indien ce soir, mais damned, plus de curry dans le placard ! Avisons un peu tous ces petits pots en verre (tiens, profitons-en pour jeter cet origan périmé depuis 2011...Il a dû faire au moins 4 déménagements celui-là !)

Bon, dans tout ça on va bien trouver de quoi faire son curry maison ! si il vous manque une chose ou deux, ce n'est pas grave, pensez qu'en Inde, les ménagères font avec ce qu'elles ont et bien souvent avec ce qu'elles n'ont pas ! D'ailleurs le curry en Inde est appelé massala (mélange). Il en existe autant de variantes que de régions et même de familles.

Les épices qui peuvent entrer dans la préparation du curry sont (entre autres) : le curcuma, les graines de coriandre, le cumin, le poivre noir, les graines de moutarde, le gingembre en poudre, le fenugrec, la cardamome, le piment...

Vous moulez tout ça (oui du verbe moudre, c'est comme ça qu'on dit, on en apprend tous les jours hein !) soit à l'ancienne avec pilon et mortier, soit au moulin électrique, le tout étant d'obtenir une poudre (inutile qu'elle soit ultra-fine non plus).

Gardez votre curry à l'abri de la lumière et dans une boîte hermétique. Pour que la poudre de curry révèle ses saveurs, il faut la torréfier à sec et à feu doux, jusqu'à ce que son parfum embaume la cuisine. Pas trop longtemps non plus, sinon ça va brûler ! Ajoutez le reste des ingrédients seulement après.

Voir les commentaires

2018-03-15T09:11:20+01:00

Semifreddo aux amaretti

Publié par Catherine et compagnie
Semifreddo aux amaretti

Petite histoire où l'on va vérifier l'expression "l’occasion fait le larron" :

Voilà un dessert qui me fait envie depuis des années et que je n'avais pourtant encore jamais essayé, faute d'amaretti. C'est alors qu'hier matin, lors d'une flânerie supermarchesque dans le tout nouveau rayon italien de mon Carrouf, sur quoi ne tombe-je pas ? je vous le donne en mille Émile, sur une boîte d'amaretti ! la vie est décidément pleine de surprise. Il n'en fallut pas plus à mon cerveau ultra-puissant pour faire immédiatement le lien avec le semifreddo. Ni une ni deux, je fourre la boîte de biscuits dans mon cabas et fonce à la caisse, fébrile.

L’occasion fait donc bien le larron. CQFD.

Je peux vous dire que le résultat est bien au dessus de mes attentes tellement c'est trop trop bon ! On peut le décliner à l'infini. Pour ma part, la prochaine fois, j'ajouterai des petits morceaux de meringues et des amandes caramélisées concassées. Pourquoi pas aussi des petits morceaux d'Oreo pour imiter la célèbre crème glacée "Cookies & Cream" d'Häagen Dazs. On peut utiliser des petits moules individuels ou un moule à cake classique. Le semifreddo italien est l'équivalent du "parfait" en France. Joliment décoré, Il fera très bien l'affaire pour un dessert de fête et il peut même détrôner la bûche de Noël, bien plus simple à réaliser que son cousin plus traditionnel, le nougat glacé ! Allez, c'est parti :

Pour 9 moules à mini-cakes ou un moule à cake standard

Ingrédients :

- 100g de fromage à la crème (mascarpone ou Philadelphia)

- 30cl de crème liquide entière (très important)

- 1 gros sachet de glaçons (vous verrez pourquoi)

- 2 œufs

- 40g de sucre glace ou extra-fin

- 150g d'amaretti

- 50g d'amandes effilées

Préparation :

La veille, assurez-vous d'avoir votre gros sachet de glaçons au congélo, la crème et le fromage à la crème au frigo. Pourquoi elle nous dit ça, elle est folle ? non je ne suis pas folle, je vous dis ça parcequ'il est absolument in-dis-pen-sable que tout vos trucs pour préparer la chantilly soient archi-froids sinon votre chantilly, elle ne prendra pas, et c'est tout !

D'ailleurs vous pouvez mettre aussi vos batteurs et votre cul-de-poule au congélo 15 minutes avant de commencer la chantilly.

D’habitude, je ne suis pas très précise en cuisine, c'est un peu "à la va comme j'te pousse", je n'ai jamais de ma vie suivi une recette à la lettre, mais là dessus, je ne transigerai pas !

Le jour J, préparez tout d'abord une chantilly au mascarpone ou au Philadelphia comme suit :

Poser votre sac à glaçons sur le plan de travail. Posez dessus votre cul-de-poule (non je ne vous insulte pas, c'est le récipient qui s'appelle comme ça). Mettez le mascarpone (ou Philadelphia) dedans et détendez-le au fouet (manuel, ça suffit). Ajoutez la crème liquide et fouettez avec le batteur électrique cette fois. Battez, battez et battez encore jusqu'à épaississement. Réservez au frais. Le plus dur est fait.

Lavez vos fouets manuels et électriques et séchez-les.

Séparez les blancs des jaunes d’œufs. Mélangez les jaunes avec le sucre en battant bien (au fouet manuel). Réservez au frais.

Battez les blancs en neige ferme (au batteur électrique évidemment).

Incorporez délicatement à la maryse (j'adore la maryse, mais sinon une spatule en bois ira aussi) la préparation aux jaunes d’œufs aux blancs en neige.

Ajoutez-y la chantilly, mélangez très délicatement (oui, à la maryse).

C'est à ce moment-là qu'on y met tout ce qu'on veut. Dans notre cas, ce seront les amaretti qu'on va écraser grossièrement dans nos doigts. On remélange un ptit coup.

Versez cette préparation dans des petits moules en silicone, ou dans un plus grand moule en silicone. Si vous n'avez pas de moule en silicone, pensez bien à le chemiser préalablement de film étirable en faisant dépasser les bords pour pouvoir démouler facilement. Hop au congélo pour au moins 6h.

Torréfiez quelques instants les amandes effilées à sec à la poêle. réservez-les.

Au moment de servir le semifreddo (mes 6 ans d'italien à l'école me permettent d'affirmer que ça veut dire mi-froid, parceque c'est une crème glacée qui ne durcit pas trop), parsemez-le des amandes effilées, et décorez de quelques amaretti entiers.

Vous m'en direz des nouvelles !

Semifreddo aux amaretti

Voir les commentaires

2018-03-14T18:41:24+01:00

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 2

Publié par Catherine et compagnie

Comme promis, voici le 2ème volet de la présentation des livres Maximax de l'école des loisirs de l'année 2017-2018. Pour lire mon 1er billet sur le sujet, il faut cliquer ici

Je vais vous parler aujourd'hui du 3ème et du 4ème livre reçu. Il s'agit respectivement de : Béatrice l'intrépide et de : Le Club de la Pluie contre Satin-Noir.

 

Béatrice l'intrépide

Auteur : Matthieu Sylvander

Illustrateur : Perceval Barrier

Genre : Humour - Aventure

Type : Roman

Année de parution : 2016

 

L'histoire :

"Je me présente : Béatrice l'intrépide, aventures en tout genre, héroïsme, redressement de torts, secours aux victimes, défense de la veuve et de l'orphelin. J'affronte les brigands, je découpe les dragons en tranches, je délivre les princesses. Si vous avez besoin de mes services : criez ! L’œil et l'oreille toujours aux aguets, je saurai où vous trouver."

Extrait :

" - Comment donc, vous n'en avez pas eu connaissance ? La reine du pays que voici a décidé de marier son fils unique ! Depuis des semaines, les palais et les châteaux du monde entier ne bruissent que de cette nouvelle, voyons !

Béatrice l'Intrépide ne fréquente guère palais et châteaux, et elle est beaucoup trop occupée pour écouter les ragots. Cependant elle doit bien reconnaître que l'information est de qualité. Enfin, pour celles qui s'intéressent aux princes.

- A quoi ressemble-t-il ? questionne t-elle, l'air de rien.

La princesse s'approche de Béatrice et lui répond sur le ton de la confidence.

- Personne ne le sait, figurez-vous. On chuchote qu'il n'a pas quitté sa chambre depuis l'âge de huit ans !

- Il doit être atteint d'un mal mystérieux, devine Béatrice l'Intrépide, ou alors il vient d'avoir huit ans."

Mon (humble) avis :

J'ai beaucoup de sympathie pour ce petit roman drôle, féministe et déjanté au ton hyper-dynamique. Les hommes sont très peu représentés et n'ont pas le beau rôle, à l'instar du prince atteint d'un mal mystérieux (il est accro aux jeux vidéo !) que Béatrice viendra sauver (en coupant l’électricité !). Béatrice est une vraie héroïne pour un anti-conte dans lequel les traditionnels bandits sont des bandites, et le Diable s'appelle Jean-Claude. Amateurs(trices) de princes charmants et de princesses gnan-gnan, passez votre chemin ! Même mon fils a apprécié, et je peux vous dire que ça n'est pas un lecteur facile ! (l'euphémisme me fait ricaner sous cape.) Les illustrations par contre ne sont vraiment pas à mon goût, mais je dois reconnaître qu'elles vont bien avec le côté "brut de décoffrage" de Béatrice. Tous les personnages sont laids et la palette de couleurs n'en compte que deux. Bref, comme Béatrice, c'est sans chichi. (A répéter 10 fois de suite pour un exercice d'élocution.)

illustration Béatrice l'intrépide

illustration Béatrice l'intrépide

illustration Béatrice l'intrépide

illustration Béatrice l'intrépide

Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

Auteure :  Malika Ferdjoukh

Illustratrice : Cati Baur

Genre : Policier - Aventure

Type : Roman

Année de parution : 2016

 

L'histoire :

" Au festival du livre de Saint-Malo, les larcins se succèdent. Le voleur laisse une carte signée Satin-Noir. Il y a 20 ans, c'était le pseudonyme de gentleman cambrioleur qu'avait pris l'invité d'honneur du salon, Jenny Austen, devenu aujourd'hui écrivain culte. Est-il de retour ? Seul le Club de la Pluie saura le dire."

Mon (humble) avis :

Je sais que ce livre a reçu d'excellentes critiques, et cette série en général, puisque Contre Satin-Noir est le 4ème opus du Club de la Pluie. J'ai apprécié ce livre, bien plus d'ailleurs que mon fils de 10 ans à qui il était pourtant destiné. Néanmoins, j'ai des critiques négatives à faire, surtout si l'on se réfère à la tranche d'âge donnée pour ce livre par l'école des loisirs qui est de 8 à 11 ans. J'ai trouvé le vocabulaire difficile, les phrases souvent très longues, et le style alourdi par des adjectifs qualificatifs à n'en plus finir et par des gimmicks un peu pénibles (l'expression "à vos souhaits" ou "à tes souhaits" qui est une blague sur la difficulté à prononcer un nom revient au moins 5 fois en 8 pages). Les héros sont des enfants qui sont censés avoir 11 ans en 2016 mais dont la façon de s'exprimer, les références littéraires, cinématographiques et musicales ne collent pas du tout avec la réalité (pardon hein, mais en même temps, l'auteure ne lira jamais ces lignes donc bon, autant être honnête).

Page 13, Nadget, une fille de la bande, décroche son portable dont la sonnerie est le refrain de "Chantons sous la pluie". Non, ce n'est pas une reprise de Maître Gims, il s'agit bien de la chanson issue du film du même nom, sorti en 1952...(que les enfants dans la salle qui connaissent lèvent la main...). Cette même Nadget cite George Sand la page suivante...décidément, cette gamine est d'une érudition étonnante !

Page 35, l'un des enfants, Ambroise, fait référence à Arsène Lupin, héros d'une série de livres publiée dans la collection Bibliothèque Verte, que ma mère lisait lorsqu'elle était enfant. Sans vouloir faire offense à ma mère, ça n'est pas juste tout nouveau-tout chaud.

Et des références de ce genre, il y  en a des tas.

Il se trouve qu'en me renseignant un brin, je découvre que l'auteure a l'âge de ma mère, à 2 ans près. Soudain tout s'éclaire.

Extrait 1 :

" - Jamais Nadget avait avoué à Rose qu'elle s'était endormie quatre fois au milieu du fatal combat des Kyytwugg du Haut-Royaume de Chtoj contre les Omgarr de l'Empire Sous-les-Gloo. Elle se borna  à soupirer un sibyllin (mais économique) pfffiiou ! qui vit voler ses frisettes sur son front et eut le mérite de passer sous silence qu'elle avait abandonné tout ce petit monde en train de se décapiter à la hache au milieu du tome 2."

Qu'on ne vienne pas me dire que je n'ai rien compris, que ces noms imprononçables sont une référence aux sagas épiques telles que Le seigneur des Anneaux. J'ai très bien compris, merci. Par contre, mon fils, lui, n'a nullement saisi l'astuce (pourtant il n'en manque point). Il a juste péniblement buté sur chaque mot et en a été fort saoulé.

Extrait 2 :

" - Espèce de flatteuse saumâtre ! riposta  tout aussi tranquillement Nadget. Le plus sidérant, c'est qu'il a  fallu l'extinction des ptérodactyles et des brontosaures, vingt siècles de guerres et de tremblements de terre pour que tu existes et me traites de flemmarde molle en ce beau matin de juin dans le vénérable dortoir de notre auguste pensionnat."

Qu'on ne vienne pas non plus m'accuser de jeunisme, ni de prôner un nivellement par le bas.  Évidemment, la littérature jeunesse doit utiliser un langage correct, et si elle peut en profiter pour faire apprendre quelques mots nouveaux à nos chères têtes blondes (et brunes aussi d'ailleurs), c'est tant mieux. Mais entre un vocabulaire trop soutenu, des mots en anglais ici et là, des noms imprononçables, des expressions désuètes et des références hors d'âge, on a définitivement perdu notre jeune lecteur (en l'occurrence, mon fils, oui encore lui, il est le seul échantillon d'enfant de 10 ans dont je dispose) à la page 37. Avec ce commentaire sans appel et bien dans son époque, lui : " j'en ai marre, je comprends rien".

Pour finir, je décide d'offrir le bouquin à ma mère, ça lui rappellera des souvenirs de jeunesse, elle va adorer.

Voilà pour le négatif. Un peu difficile de rebondir après ça...mais j'ai quand-même bien aimé ce livre (si, si), je n'ai juste pas compris à qui il s'adressait. L'ambiance est très sympa, quelque part entre Harry Potter, le Club des Cinq, Scoubidou et Fantômas.

J'ai beaucoup aimé les illustrations. Régulièrement, un petit résumé des chapitres précédents nous est proposé sous forme d'une illustration à l'encre noire et au côté rétro, tout comme la typographie qui se décline dans diverses polices de caractère mais toujours a l'effet manuscrit. L'écrit a une grande place dans les illustrations, on peut même dire que l'écrit fait partie intégrante de l'illustration, dans des bulles de BD aux graphismes variés. Le tout donne un effet de coupures de journaux annotées à la main, très réussi.

 

 

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

Bonnes lectures, et à la prochaine !

Voir les commentaires

2018-03-14T14:24:31+01:00

Muffins aux pommes et à la cannelle

Publié par Catherine et compagnie
Muffins aux pommes et à la cannelle

Pour 12 muffins :

- 100g de beurre

- 100g de sucre

- 1 sachet de sucre vanillé

- 3 œufs

- 170g de farine

- 2 pommes

- 1 sachet de levure chimique

- 2 cuillère à café de cannelle

- 1/2 verre de lait

Préparation :

Lavez les pommes, évidez-les et pelez-les. Râpez-les.

Préchauffez le four à 180°C.

Coupez le beurre en morceaux et le faire ramollir au micro-ondes (pas fondre !). Le battre en crème avec le sucre et le sucre vanillé.

Ajoutez les œufs entiers, le lait, bien mélanger.

A part, mélangez la farine avec la levure et la cannelle, puis ajoutez à la préparation aux œufs.

Ajoutez enfin les pommes râpées.

Remplissez vos moules à muffins aux 3/4 et enfournez pour 20 à 25 minutes.

Muffins aux pommes et à la cannelle

Voir les commentaires

2018-03-13T11:13:35+01:00

Soupe poireaux et pommes de terre avec le Soup&Co

Publié par Catherine et compagnie
soupe poireaux et pommes de terre

soupe poireaux et pommes de terre

Cette délicieuse soupe se fait en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "soupe" avec le Soup&Co (enfin presque). Néanmoins, elle sera très simple aussi à faire sans.

Dans ce cas, je vous conseille de faire dorer au beurre les poireaux émincés avant de les mettre dans la marmite. Le temps de cuisson sera le même qu'avec le Soup&Co, c'est-à-dire de 25 minutes.

Cette soupe est un classique de la cuisine française. Sachez qu'elle se déguste également froide et qu'elle prend alors le nom de crème vichyssoise.

 

Ingrédients pour 4 personnes :

- 500g de pommes de terre

- 200g de blancs de poireaux

- 1 bouillon cube de votre choix

- 3 cuillères à soupe de crème fraîche

- 1 L d'eau

- sel, poivre

- quelques brins de cerfeuil, persil ou ciboulette

 

Préparation :

Épluchez les pommes de terre (comptez les 500g une fois épluchées). Coupez-les en cubes grossiers. Lavez les poireaux, émincez-les en tronçons de 2cm environ. Placez le bouillon dans la cuve du Soup&Co. Placez les pommes de terre dessus, puis les poireaux. Salez légèrement. Ajoutez l'eau.

Lancez le programme P1.

Au moment de servir, rectifiez l'assaisonnement en sel, ajoutez le poivre, la crème fraîche et les herbes finement émincées.

 

Bon appétit, et à la prochaine !

Voir les commentaires

2018-03-09T13:39:28+01:00

Présentation des livres Maximax 2017-2018 l'école des loisirs partie 1

Publié par Catherine et compagnie
Maximax 2017-2018

Maximax 2017-2018

illustration Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

illustration Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

illustration Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

illustration Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

dossier photos Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

dossier photos Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

dossier photos Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

dossier photos Le vol du grizzli - Fabian Grégoire -

Le château des étoiles volume II

Auteur et illustrateur : Alex Alice

Genre : Fantastique

Type : BD

 

L'histoire :

" Les chevaliers de l'éther, le Professeur Dulac et le roi Lois II de Bavière ont échappé aux sbires de Bismarck en embarquant à bord de "l'éthernef". Une avarie va les obliger à se poser sur la face cachée de la Lune. Si le père de Séraphin fera tout pour les ramener vivants sur Terre, le roi semble caresser d'autres espoirs, tandis que Séraphin lui, veut en savoir plus sur la disparition de sa mère"

Le Château des étoiles a son site internet ici

Le texte qui suit en est issu (vous apprécierez, j’espère, mon honnêteté intellectuelle !) :

"Entièrement réalisées au crayon et à l'aquarelle, les planches du château des étoiles démontrent le travail de construction d'univers entrepris par Alex Alice. Architecture délirante, perspectives vertigineuses et personnages historiques hauts en couleur sont basés sur un travail de recherche destiné à ancrer le récit dans la réalité de l'époque.

Au-delà de cette approche esthétique, Le Château des étoiles est un univers particulièrement riche, aux portes d'entrée multiples : exemple de haut vol de l'artisanat d'art qu'est la bande dessinée, cette histoire de conquête du ciel est une invitation au rêve et à la curiosité scientifique. Plongée dans l'histoire du XIXe siècle en compagnie des personnages fascinants que sont Louis II de Bavière, Bismarck ou encore Elisabeth d'Autriche, Le Château des étoiles est un hommage assumé à l’œuvre de Jules Verne. Enfin, cette uchronie fait un écho clair à l'actualité des recherches astronomiques sur l'énergie noire et notre système planétaire."

Mon avis :

Cette BD est également un coup de cœur, surtout pour les illustrations que je trouve absolument sublimes. Concernant le choix de l'école des loisirs, j'ai été un peu déconcertée de recevoir le deuxième tome...cela dit ce n'était pas trop gênant du fait que l'histoire s'ouvre sur un bref résumé du tome I. Néanmoins c'est un peu dommage car si mon fils n'a pas accroché plus que ça, c'est à mon avis parce que cette histoire s'inscrit dans un univers très riche et qu'il est peut être difficile de s'y plonger totalement en prenant le train en route.

 

 

illustration Le Château des étoiles II - Alex Alice -

illustration Le Château des étoiles II - Alex Alice -

illustration Le château des étoiles II - Alex Alice -

illustration Le château des étoiles II - Alex Alice -

illustration Le château des étoiles II - Alex Alice -

illustration Le château des étoiles II - Alex Alice -

Bonnes lectures et à la prochaine !

Voir les commentaires

2018-03-07T10:42:32+01:00

Présentation du Soup&Co avec une soupe aux carottes, panais et coriandre

Publié par Catherine et compagnie
Soup&Co

Soup&Co

Présentation du Soup&Co avec une soupe aux carottes, panais et coriandre
Bloc moteur, bloc cuve et bloc couvercle du Soup&Co

Bloc moteur, bloc cuve et bloc couvercle du Soup&Co

Aujourd'hui je vous présente une soupe au goût naturellement sucrée, de par la carotte et le panais, réalisée en deux temps trois mouvements avec mon blender chauffant Soup&Co de Moulinex.

Le Soup&Co est un blender chauffant spécialement conçu pour les soupes comme son nom l'indique mais il fait 2-3 autres trucs aussi. Il possède 3 modes de fonctionnement :

- un mode programme automatique : la température, la durée de cuisson et de mixage sont programmée.

- un mode manuel : les réglages (température, durée de cuisson et mixage) peuvent être personnalisés.

- un mode blender : pour mixer sans cuire.

Le mode blender permet en outre de piler la glace. Le Soup&Co fait aussi des smoothies, des compotes, des coulis, des gazpachos, du hoummos, et même la sauce bolognaise mais je n'ai pas encore essayé.

Les programmes automatiques :

- le mode P1 pour des soupes veloutés à la texture fine

- le mode P2 pour des soupes moulinées à la texture plus épaisse

- le mode P3 (auto clean) pour nettoyer la cuve de l'appareil

Les modes P1 et P2 permettent de garder la soupe au chaud pendant 40 minutes.

Un livret de recettes est fourni.

Ce que j'aime dans cet appareil, c'est qu'il est très simple. Je me méfies toujours des appareils 35 en un car je ne sais jamais m'en servir et du coup au final je n'exploite pas le quart de leurs possibilités, ce qui est dommage, vous en conviendrez. Là au moins c'est clair, le Soup&Co fait de la soupe. Il ne fait pas tellement grand chose d'autres, mais ça il le fait bien.

On nettoie nos légumes, on les coupe, on les place dans la cuve. On rajoute de l'eau, on lance un programme et on n'a plus qu'à mettre les pieds sous la table (ah non il faudra quand-même se lever pour servir !) Pratique aussi, le bloc couvercle possède un bouchon que l'on peut ouvrir même quand l'appareil est en marche, ce qui permet de rajouter quelques chose sans avoir à arrêter l'appareil. 

Point négatif cependant : il est très bruyant en mode mixage ; heureusement ce n'est pas long !

Je précise à tout hasard que je n'ai aucun contrat avec Moulinex !

 

Soupe veloutée aux carottes, panais et coriandre

Ingrédients pour 6 personnes :

 720 g de légumes répartis environ comme ceci (à vous d'ajuster):

- 2 panais

- 6 carottes

- 1 poireau

- 1 bouillon cube de légumes

- 1 petite poignée de coriandre fraîche ciselée

- 85 cl d'eau

- 1 bonne cuillère à soupe de crème fraîche

- sel, poivre

Préparation :

Lavez les carottes, les panais et le poireau, puis épluchez-les. Coupez-les en gros dés. Placez dans la cuve du Soup&Co le bouillon cube, puis les carottes, puis les panais, et enfin le poireau. Ajoutez l'eau, salez légèrement.

Appuyez sur la touche P pour sélectionner le programme P1. Validez le programme en appuyant sur la touche OK.

La soupe va cuire 25 minutes puis mixer. Quand c'est prêt, l'appareil émettra 3 bips.

Au moment de servir, ajoutez la crème, le poivre et la coriandre.

 

Bon appétit, et à la prochaine !

Tableau de commande et écran d'affichage du Soup&Co

Tableau de commande et écran d'affichage du Soup&Co

soupe carottes, panais, coriandre

soupe carottes, panais, coriandre

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog