Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche pour “tarte au fromage blanc”

2017-04-11T15:33:23+02:00

spray désinfectant home made !

Publié par Cat&Co
spray désinfectant home made !

Je ne vais pas vous faire tout un speech sur les méfaits des produits d'entretien (pour votre santé, pour la planète et pour le porte-monnaie). Si vous êtes ici, c'est bien que vous savez déjà ! Alors c'est très facile de faire ses produits ménagers soi-même, je commence avec le spray désinfectant mais je reviendrai bientôt vous proposer de faire votre lessive et d'autres choses encore...parfois ce qui nous rebute à faire nos propres produits d'entretien, c'est qu'on se dit qu'on ne trouvera pas les produits qu'il faut...stop je vous arrête là (comme disait l'inspecteur Gadget), chez moi point de produits introuvables ! quand je vous dit que c'est facile c'est que c'est vraiment archi-fastoche. Simple, oui, mais efficace !

J'utilise ce pschitt sans rinçage pour nettoyer les toilettes, le lavabo, l'évier, la douche. Car sachez qu'en plus d'être désinfectant, le vinaigre est également anti-calcaire, ce qui en fait un allié de choix dans la salle de bains.

Comment fait-on ?

On verse dans un flacon pulvérisateur (pour les plantes par exemple, ça coûte environ 1€ chez Ikéa) :

- 2/3 d'eau

- 1/3 de vinaigre d'alcool blanc

- facultatif : 20 gouttes (environ) d'huile essentielle de votre choix (sur la photo, j'ai mis arbre à thé et lavande)

 

Si après ça,  vous n'avez pas envie d'aller illico nettoyer vos toilettes...!

 

 

 

Voir les commentaires

2021-08-16T14:52:45+02:00

Kit broderie du mois de septembre

Publié par Catherine et compagnie

Coucou !

Je vous présente ma broderie de la marque "Au bonheur des dames" sur le thème du mois de septembre.

Au tout début, quand on reçoit un kit de broderie, ça ressemble à ça :

Kit broderie du mois de septembre

Quand on a fini, la première étape, c'est de bien repasser la broderie car elle est un peu chiffonnée après des mois de travail :

Kit broderie du mois de septembre

Ensuite je l'ai encadré façon pinkeep simplifié (c'est à dire qu'au lieu de mettre des épingles, je colle l'envers, et autre différence, je ne fais pas de verso).

Je n'avais plus de carton plume comme support, donc j'ai utilisé du carton. Un carton Amaz*n que j'ai tout simplement découpé aux bonnes dimensions (30x30cm). Je l'ai doublé pour augmenter la résistance. J'ai collé sur le carton une bande de ouate (des cotons bébé font aussi bien l'affaire), pour créer un léger bombé, mais c'est facultatif.

Kit broderie du mois de septembre

Comme d'habitude, je l'ai entourée d'un ruban, ici il s'agit d'un ruban de velours vert mousse, achetée la semaine dernière à la Droguerie de Strasbourg, lors de mes vacances en Alsace. Je voulais du vert sapin, mais il n'y en avait point !

Kit broderie du mois de septembre
Pour finir, on colle les accessoires fournis.

Pour finir, on colle les accessoires fournis.

le résultat final

le résultat final

J'ai envie de changer un peu de style et de me tourner vers quelque chose de plus rapide à broder. J'ai vu quelques jolis kits sur Lebo*coin.

Je vous souhaite de bonnes vacances pour les plus chanceux, une douce reprise pour les autres. Moi je suis encore en congés cette semaine, où divers travaux m'attendent : repeindre ma table de salle à manger en blanc, encadrer de belles cartes trouvées en Alsace (tiens, j'en ferai peut-être un petit article)...

A bientôt !

Voir les commentaires

2020-06-10T13:07:38+02:00

Rôti de dinde à la moutarde à l'ancienne et au miel

Publié par Catherine et compagnie
Rôti de dinde à la moutarde à l'ancienne et au miel

J'ai fait ce rôti hier soir et il était vraiment succulent. On reproche souvent au rôti de dinde d'être sec, et bien je peux vous assurer qu'avec cette recette, il était hyper tendre et juteux. Un régal. Par contre il faut aimer le sucré-salé, car entre le miel et les échalotes, le sucre ressort bien. Pour moi, cette recette est digne d'un repas de fête. Je l'ai trouvé sur ce chouette blog : Petits Plats Entre Amis. J'ai modifié 2-3 petites choses mais sinon j'ai vraiment suivi à la lettre.

Ingrédients pour 6 personnes : 

- 1 rôti de filets de dinde d'un kilo environ (à commander chez le boucher)

- 3 échalotes

- 2 gousses d'ail

- 5 cl de vin blanc

- huile d'olive

- beurre

- 3 cuillères à soupe de miel

- 4 cuillères à soupe de crème fraîche

- moutarde à l'ancienne

- sel, poivre

- 1 peu de thym ou de romarin

Préparation :

Dans une cocotte qui passe au four, versez un filet d'huile d'olive et faites dorer votre rôti de tous côtés sur feu moyen/fort. Sortez-le et réservez-le sur une assiette. Ôtez la graisse de cuisson à l'aide d'un sopalin (attention à ne pas vous brûler). Mettez un bon morceau de beurre et ajoutez vos échalotes coupées en 4. Faites suer quelques minutes à feu moyen. Ajouter ensuite les gousses d'ail écrasées, la branche de thym ou de romarin. Déglacez au vin blanc et laissez sur le feu jusqu'à évaporation du liquide. Remettez votre rôti dans la cocote avec les échalotes, enduisez-le de moutarde à l'ancienne et enfournez pour 15 minutes en position grill chaleur tournante à 190°C. Après ce temps, Sortez le rôti, le réservez sur une assiette. Diluer dans une petite casserole 20 cl d'eau chaude avec 2 cuillères à soupe de miel. Décollez les sucs de cuisson de la cocotte avec ce liquide. Remettez le rôti en cocotte, l'arroser du jus au miel et couvrez. Enfournez à 180°C en position chaleur tournante. Laissez ainsi pendant 30 minutes. Retirez alors le couvercle, retournez le rôti et poursuivez la cuisson au four encore 15 minutes. Sortez le plat du four, envelopper le rôti dans une feuille d'aluminium. Sortez aussi les échalotes et l'ail à l'aide d'une écumoire, réservez. Placez la cocotte sur la plaque de cuisson à feu moyen, ajouter une cuillère à soupe de miel et faites réduire un peu la sauce environ 5 minutes. Ajouter ensuite la crème, puis la moutarde, fouettez doucement 2-3 minutes. Rectifiez l'assaisonnement en sel et poivre. Eteignez le feu, remettez les échalotes et l'ail dans la sauce. Tranchez le rôti sur un plat de service, versez un peu de sauce par dessus et le reste en saucière. J'ai accompagné ce plat d'une petite purée maison de pommes de terre et de courge butternut. 

 

Rôti de dinde à la moutarde à l'ancienne et au miel

Excellent appétit et à très bientôt !

Voir les commentaires

2020-06-23T09:54:27+02:00

Gâteau roulé aux fraises et à la chantilly mascarpone

Publié par Catherine et compagnie
Gâteau roulé aux fraises et à la chantilly mascarpone

Voici le gâteau que j'ai réalisé hier pour l'anniversaire de ma fille Julie. Elle me réclame un gâteau aux fraises chaque année à son anniversaire. Cette année c'était donc la version gâteau roulé.

Ingrédients :

1. pour la génoise :

- 4 oeufs

- 100g de sucre en poudre

- 1/2 cc de levure chimique

2. pour la crème mascarpone :

-150g de mascarpone

- 20cl de crème liquide entière

- 2 sachets de sucre vanillé

3. pour la garniture :

150g de fraises

Préparation :

1. Lavez les fraises sous un filet d'eau froide, équeutez-les, coupez-les en petits dés. Réservez au frais.

2. Placez au congélateur la crème liquide entière, le mascarpone et le saladier dans lequel vous allez battre votre crème. Tout cela doit être très froid (attention à ne pas laissez congeler non plus ! 30 minutes devrait faire l'affaire)

3. Pendant ce temps, préparez la génoise :

préchauffez le four à 180°C. Séparez les blancs des jaunes d'oeufs. Dans un saladier, fouettez les jaunes avec le sucre puis incorporez farine et levure. Dans un autre saladier, montez les blancs en neige et ajoutez-les à la préparation. Tapissez une plaque à pâtisserie (ou la lèche frites) de papier cuisson et étalez a pâte dessus de façon uniforme. Enfournez pour  environ 10 minutes (surveillez !)

4. Le roulage :

Dès la sortie du four, posez un torchon (propre biensûr !) et légèrement humide sur le gâteau. Retournez le tout sur le plan de travail, de sorte que contre le plan de travail vous ayez le torchon, le gâteau, le papier cuisson et enfin, vers vous, la plaque. Retire la plaque, retirez délicatement le papier cuisson. Roulez le gâteau avec le torchon, aussi serré que possible. Filmez le avec du cellophane et laissez le refroidir.

5. Préparez la chantilly mascarpone :

Sortez du congélo la crème, le mascarpone, le bol. Battez au fouet électrique ou à l'aide de votre robot pâtissier (j'ai utilisé mon nouveau robot Mum5, j'en suis pleinement satisfaite pour le moment) la crème liquide et le mascarpone, jusqu'à l'obtention d'une crème légèrement mousseuse, elle va un peu monter en chantilly mais moins que si c'était que de la crème liquide. C'est normal. Ajoutez le sucre vanillé. Si vos fraises ne sont pas très sucrées, rajoutez une à deux cuillères de sucre en poudre dans votre chantilly pour contrer l'acidité. Moi j'ai horreur de l'acidité, donc je sucre toujours pas mal quand je fais des fraises, après, à vous de voir.

6. Le montage :

Déroulez trèèèès délicatement votre gâteau. Si il fissure, tant pis, de toutes façons on va le recouvrir de crème, ça ne se verra pas. Étalez généreusement la crème au mascarpone et les fraises par dessus (gardez quand même de la crème pour le décor) Roulez le gâteau bien serré. Coupez les entames (les extremités, pour faire plus net). Recouvrez votre gâteau de la crème restante avec une spatule (à la maryse ça marche pas mal). 

Réservez au frais.

 

 

Gâteau roulé aux fraises et à la chantilly mascarpone

Bon appétit et à très bientôt !

Voir les commentaires

2018-02-22T10:05:37+01:00

Longue marche

Publié par Catherine et compagnie
Longue marche

Titre : Longue marche

Auteur : Bernard Ollivier

Editions : Libretto

Genre : récit de voyage

Année de parution du tome 1: 2000

Trilogie :

I. Traverser l'Anatolie

II. Vers Samarcande

III. Le Vent des steppes

En 1998, quelques jours après avoir pris sa retraite, Bernard Ollivier, journaliste, décide de partir. A pied. De Paris à Compostelle. Cette première marche, véritable voyage initiatique, le transforme en profondeur et il revient avec deux grands projets en tête :

Le premier, créer une association pour permettre à des jeunes en grande difficulté de se reconstruire par la marche. Cette association s'appelle "Seuil" et voit le jour en 2000. Bernard Ollivier a d'ailleurs écrit sur le sujet "Marche et invente ta vie" dans lequel il dresse un premier bilan de cette aventure humaine. Vous trouverez un article de Nicolas Santucci sur le sujet, paru dans Libération le 11 février 2015 ici

Le deuxième, continuer à marcher, pour lui. Et c'est ainsi que ce monsieur, entre mai 1999 et juillet 2002, a suivi la route de la Soie, cette route mythique qui le fait tant rêver, d'Istanbul à la Chine. Amoureux des poètes persans tel qu'Omar Khayyam, on pense forcément à Amin Maalouf et en particulier à son fabuleux "Samarcande".

Il ne s'agit nullement d'un exploit sportif, bien qu'il en soit un, mais d'une quête. Bernard Ollivier s'est dit que c'était possible. Il a eu assez confiance en l'être humain pour imaginer qu'il était possible de s'en remettre quotidiennement à l'autre. C'est aussi beau que fou, mais ce qui l'est encore plus, c'est qu'il avait raison.

Sans idéalisme non plus car il savait son voyage dangereux et il a eu l'occasion de se le prouver plus d'une fois. Certaines zones ont été traversées la peur au ventre. La déception a été quelquefois au tournant, car la route de la Soie est aujourd'hui surtout celle des camions, et les caravansérails, symboles de la grandeur d'une époque révolue, ont quasiment tous disparus faute d'entretien.

L'auteur nous dépeint un tableau de l'Orient contrasté où la modernité à l'Occidentale côtoie les rigidités d'une société conservatrice et le repliement religieux.

Entre galères et mauvaises rencontres, Bernard (oui, après tout ce qu'on a traversé ensemble, je l'appelle Bernard, si vous permettez...) nous entraîne dans un road movie à pied dans lequel tout à coup, au détour d'un chemin, surgi un être singulier, qui deviendra un ami d'un jour, d'une heure, mais qu'on n'oubliera jamais. Dans lequel tout-à-coup, au terme d'une ascension qui n'en finissait plus, apparaît face à nous un panorama à couper le souffle.

Dans ce long récit, il y a la relation à l'autre bien sur , accepter de le rencontrer vraiment, mais il est aussi (et j'allais dire surtout) question d'introspection. Nous cheminons à ses côtés au fil de ses quelques 1049 pages (que constituent la trilogie), on s’émerveille avec ses yeux de la beauté du monde, on constate qu'il y a décidément des cons partout, mais des gens bien aussi, on rit, et on referme le livre avec l'impression de quitter un ami avec qui on a beaucoup partagé et à qui on a envie de dire merci.

Extrait 1 :

" Et puis, dans ces vies, j'ai trop couru. Jamais le temps, comme les boutiquiers derrière moi dans le compartiment, qui s'affairent pour la nuit en papotant. Il fallait gagner sa place, travailler, étudier, mériter ses galons. Toujours poussé par des nécessités bouffonnes dans le flot de la foule, sans cesse aller, cavaler, vite, plus vite. La société tout entière accélère encore cette galopade insensée. Dans notre folie de bruit et d'urgence, qui trouve encore le temps de descendre de sa machine pour saluer l'étranger ? J'ai faim, dans cette troisième vie, de lenteurs et de silences. De m'arrêter pour un regard bordé de khôl, un mollet de femme qui se dévoile, une plaine brumeuse noyée de songes. pour manger un bout de pain et de fromage, le cul dans l'herbe, le nez au vent. Et quoi de plus adapté pour cela que la marche à pied ? Le plus vieux mode de déplacement du monde est aussi celui qui permet le contact. Le seul, à vrai dire. Assez de voir des civilisations en boîte et de la culture sous serre. Mon musée à moi, ce sont les chemins, les hommes qui les empruntent, les places de village, et une soupe, attablé avec des inconnus."

Extrait 2 :

" Ils sont des centaines, pare-chocs contre pare-chocs, sur deux files, dans les deux sens. Ces cohortes de camions, à n'en pas douter, préfigurent l'enfer. Leurs moteurs geignent, crachant une fumée épaisse, grasse et noire. A la descente, en seconde, les turbinent hurlent. Le couinement des freins et l'éternuement des circuits d'air comprimés qui se vident me vrillent les oreilles. Des volutes de gazole mal brûlé empoissent l'air et doivent aller vicier jusqu'à la mésosphère. Minuscule piéton parmi ces monstres d'acier éructants, assommé par un soleil de plomb, j'attaque la montée sous l'oeil réprobateur ou éberlué des chauffeurs. Je me sens petit, fragile, menacé."

Extrait 3 :

" A midi, pas le moindre restaurant en vue. j'interroge un pompiste qui me confirme que je ne trouverai rien avant une bonne quinzaine de kilomètres. Il n'a rien à vendre, ni jus de fruit, ni gâteaux secs. Je repars lorsqu'il m'interpelle : - ...mais j'ai mon déjeuner. Viens, on va partager."

 

Bonnes lectures, bon vent, et à la prochaine !

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2022-05-17T08:43:00+02:00

Menus, budget et bla-bla : semaine du 16 au 22 mai 2022

Publié par Catherine et compagnie
Menus, budget et bla-bla : semaine du 16 au 22 mai 2022

Hello !

Comme je l'avais prédit la semaine dernière, j'avais de quoi faire beaucoup et je n'ai pas tout fait. Donc je reporte sur cette semaine. J'ai fait une petite commande drive hier soir que je vais aller chercher en début d'après-midi ((j'écris ces lignes mardi 17/05), comme ça je déposerai Paul au collège en même temps, ça lui évitera la marche parcequ'il fait chaud ! Hier les enfants se sont baignés dans la piscine, on a jamais vu ça si tôt ! J'ai déjà beaucoup de mal chaque année à supporter les 4 mois de grosse chaleur de mi-juin à mi-septembre, alors si maintenant ça commence 1 mois plus tôt, je vais pas m'en sortir !

J'ai besoin chaque semaine de compotes, de jus de fruits (environ 5 litres par semaine), j'ai repris un peu de poulet pour mon fils qui ne mange pas comme nous, j'ai pris un paquet de pâtes pour mon gratin prévu bientôt, du thé à infuser froid ; j'avais envie d'essayer ça. Du sucre et du sucre vanillé, j'en utilise pas mal dans mes desserts et yaourts maison. Des betteraves pour ma salade betterave-maïs. Des oeufs, des liégeois pour mon fils, de la margarine (mon mari veut de la margarine le matin, pourquoi pas du beurre ? je ne sais pas !) Des flocons d'avoine pour mettre dans ma pâte à crêpes prévue cette semaine. Du pain de mie et du jambon de poulet pour mes filles qui devront manger seules un repas cette semaine, donc je vais leur préparer des sandwichs. Et biensûr de la pâte à tartiner, chez nous c'est indispensable (oui c'est pas bien je sais, en plus je prends la moins chère car on en consomme au moins 1 kilo par semaine, mais si mon fils n'a pas de pâte à tartiner, en gros, il meurt de faim). Voilà je crois que c'est tout pour l'alimentaire.

J'ai pris aussi des produits que je classe dans "hygiène/maison", comme du papier toilette, du savon pour les mains, de la cire dépilatoire en bandes pour me faire les gambettes ; avec l'arrivée des beaux jours, je vais devoir y passer. En hiver je ne m'épile pas. D'ailleurs je précise que je n'ai aucun problème (bien au contraire !) avec le fait de ne pas s'épiler en été non plus, c'est juste que moi j'assume pas. Peut-être que quand je serai (plus) vieille, je n'en aurai plus rien à faire, mais pour le moment, je ne suis pas à l'aise par rapport à ça. C'est idiot parceque c'est un truc qu'on s'impose à nous-même ; personne ne viendra te dire dans la rue : "eh meuf, t'as oublié de t'épiler !" Enfin, c'est un autre sujet mais je pourrai en parler longtemps, et me lance pas non plus sur le sujet du soutif ; quelle idée de s'imposer ça les filles !

Bref. J'ai pris aussi des sacs poubelle et des mouchoirs.

 

Alors, les repas : rien de neuf donc, puisque c'est ce qu'on a pas fait la semaine dernière, juste quelques légères variantes :

 

- lentilles aux lardons et carottes, patates sautées, salade verte

- côtes de porc marinées, purée

- gratin de pâtes au jambon, salade verte

- omelette, brocolis (sautés avec huile d'olive et ail), et potatoas maison avec l'extra crisp Cookeo

- crêpes aux flocons d'avoine (repas sucré)

- soupe de légumes, pain, fromage

- oeufs coque, mouillettes de pain au beurre, salade betterave-maïs

 

Il est possible qu'il manque un ou deux repas pour finir la semaine. A ce moment-là, je ferai ce que j'avais prévu pour la semaine suivante, à savoir des spaguetti bolognaises (j'ai toujours des pâtes à la maison, et j'ai de la sauce bolo au congel). Je peux aussi bricoler quelque chose aussi avec des oeufs, des pommes de terre, j'ai des lardons au congel ainsi que des légumes, j'ai des lentilles dans le placard...bref ça va. De toute façon j'aurai sans doute 2 courses à refaire en fin de semaine, je prendrai ce qu'il me manque le cas échéant.

 

Pour les goûters/ptits dej' de la semaine :

J'ai fait des cookies hier (lundi), qui ont disparu à une vitesse étonnante ! donc j'ai fait un gâteau au yaourt aujourd'hui ; il est en train de cuire dans le four à cet instant-même.

Edit jeudi : le gâteau au yaourt a disparu bien vite aussi ! Du coup, j'ai fait deux cakes pommes râpées et noisette (en cliquant tu tombes sur ma recette version aux noix ; cette fois j'ai changé par des noisettes)

 

Budget de la semaine :

il n'est pas définitif à ce jour puisque j'aurai encore sans doute 3 bricoles à prendre en fin de semaine, j'éditerai donc ce week-end pour mettre à jour. Pour l'instant, ça donne :

5,94€ à la boulangerie pour 8 baguettes

+ 36,62€ pour ma commande drive alimentaire à Leclerc

+ 7,66€ d'hygiène/entretien de la maison, dans cette même commande.

 

 

A bientôt !

Voir les commentaires

2018-02-24T11:57:31+01:00

La broderie au point de croix (nan c'est pas ringard) kit "souvenir d'Alsace"

Publié par Catherine et compagnie
La broderie au point de croix (nan c'est pas ringard) kit "souvenir d'Alsace"

Aujourd'hui je vous propose de vous mettre à la broderie au point de croix. Oui oui, riez si vous voulez ! Figurez-vous que ce loisir revient en force, tout comme son cousin le tricot qui, il y a encore 15 ans, était juste bon à occuper Mamie Renée les soirs d'hiver, et qui aujourd'hui est le comble du hobbie branchouille. Ne vous laissez pas effrayer par mon petit couple d'alsaciens kitschounet en diable, il existe aussi des designs très tendance, sur Etsy notamment.

Sachez d'abord, pour vous rassurer direct, que c'est facile. Franchement. Vous lirez des blogs sur le sujet qui vous laisseront peut-être croire, avec toutes leurs explications, que c'est très compliqué et réservé à quelques happy few qui ont eu l'immense privilège d'être initié il y a plus de 20 ans par Tata Odette, qui n'est plus parmi nous, 3 fois hélas ! ...Que nenni ! Comme je dis toujours, si j'ai pu le faire, vous aussi ! Alors oui si on retourne mon ouvrage, c'est absolument dégueulasse, mais qui va regarder derrière ?  Alors oui, évidemment, pour faire un concours ou pour vendre ses broderies, ça ne le fera pas. Mais je n'ai aucune intention de faire ni l'un ni l'autre.

 

l'arrière de mon ouvrage (oups...)

l'arrière de mon ouvrage (oups...)

Je vous conseille de commencer avec un kit, et même de continuer ensuite avec des kits, c'est très pratique. J'ai acheté un kit de la marque "Le bonheur des dames" et voici ce qu'il contenait : une toile aïda (c'est une toile à broder classique, avec ses petits carrés), une aiguille à broder, tous les fils nécessaires à la réalisation, une feuille qui contient le patron au recto, et les explications (sommaires mais suffisantes) au verso.

évidemment quand je l'ai reçue, la toile était vierge. Le bleu et le rose sur le patron, c'est moi qui l'ai fait, je surligne au fluo au fur et au mesure que j'avance, ça me permets de repérer tout de suite où j'en étais (petit conseil que je vous donne)

évidemment quand je l'ai reçue, la toile était vierge. Le bleu et le rose sur le patron, c'est moi qui l'ai fait, je surligne au fluo au fur et au mesure que j'avance, ça me permets de repérer tout de suite où j'en étais (petit conseil que je vous donne)

les explications au dos du patron

les explications au dos du patron

les fils déjà triés avec leur code couleur
les fils déjà triés avec leur code couleur

les fils déjà triés avec leur code couleur

Sachez que faire l'acquisition d'un tambour à broder est indispensable. Vous en trouverez de toutes dimensions et ça ne coûte pas cher. C'est bien pratique pour tendre votre toile, ce qui permet de travailler beaucoup plus facilement et rapidement.

toile tendue avec le tambour à broder

toile tendue avec le tambour à broder

Petits conseils en tout genre :

1. Avant toute chose, il faut trouver une astuce pour que les bords de votre toile ne s'effiloche pas. Soit vous surfilez les contours, soit (ce que j'ai fait), vous passez un p'tit coup de pinceau de vernis créatif (du vernis-colle), ou même du vernis à ongles transparent.

2. L'utilisation du scotch m'a été très utile, pour retenir les fils qui traînent à l'arrière et qui ont la fâcheuse tendance à s'emmêler avec votre fil en cours, ou encore à vouloir se faufiler avec lui, ce qui fait que vous êtes en train de broder du rouge, et paf, vlà un fil noir qui s'est faufilé. Non mais c'est inacceptable !

3. ça me fait penser d'ailleurs à vous dire que je vous recommande vivement, et je l'ai compris à mes dépends, de commencer par broder partout où il y a de la couleur foncée en premier. Ensuite le clair. Sinon vous risquez de salir votre travail, car qu'on le veuille ou non, même en utilisant du scotch à gogo, de minuscules brins de fil vont s'enchevêtrer les uns aux autres, c'est ainsi. Retenir que "blanc sur rouge, rien ne bouge, rouge sur blanc, tout fout l'camp" (ça marche aussi pour le vin).

Okay, maintenant que les fondamentaux sont posés, comment fait-on concrètement ? je me suis fendue de petits schémas et d'exemples réels. Voyez plutôt :

Piquez en C de l'arrière de votre ouvrage vers l'avant (vers vous, quoi). faites passer le fil en diagonal pour rejoindre B, piquez vers l'arrière.Piquez en C de l'arrière de votre ouvrage vers l'avant (vers vous, quoi). faites passer le fil en diagonal pour rejoindre B, piquez vers l'arrière.

Piquez en C de l'arrière de votre ouvrage vers l'avant (vers vous, quoi). faites passer le fil en diagonal pour rejoindre B, piquez vers l'arrière.

Piquez vers vous en D pour rejoindre A (en jaune). Vous avez fait votre 1ère croix !Piquez vers vous en D pour rejoindre A (en jaune). Vous avez fait votre 1ère croix !

Piquez vers vous en D pour rejoindre A (en jaune). Vous avez fait votre 1ère croix !

Commencer votre 2ème croix en piquant vers vous en D pour rejoindre E (en bleu)Commencer votre 2ème croix en piquant vers vous en D pour rejoindre E (en bleu)

Commencer votre 2ème croix en piquant vers vous en D pour rejoindre E (en bleu)

Terminez cette 2ème croix en piquant vers vous en G pour aller vers B en noir). Terminez cette 2ème croix en piquant vers vous en G pour aller vers B en noir).

Terminez cette 2ème croix en piquant vers vous en G pour aller vers B en noir).

Une technique plus rapide et confortable quand on a une longue ligne à faire consiste à ne faire d'abord qu'une série de demi-croix de gauche à droite, puis à revenir ensuite de droite à gauche pour compléter la ligne, comme ceci :

en vert le rang aller, en jaune le rang retour.en vert le rang aller, en jaune le rang retour.

en vert le rang aller, en jaune le rang retour.

Ensuite, il faut encadrer son chef-d'oeuvre, et là c'est encore une autre histoire...

Le lien du site "Le Bonheur des Dames",  c'est ici

Le lien du site " Univers Broderie" sur lequel j'achète mes kits, il y a beaucoup de choix : c'est là

 

Bonne broderie, et à la prochaine !

Voir les commentaires

2016-10-16T14:30:11+02:00

Moelleux aux marrons et ganache au chocolat

Publié par Cat&Co
moelleux aux marrons et ganache chocolat

moelleux aux marrons et ganache chocolat

Je ne sais pas vous, mais moi quand l'automne est là, j'ai envie de bons gros gâteaux réconfortants. Et octobre ne serait pas octobre sans un gâteau aux marrons. Donc je vous ai concocté un moelleux aux marrons recouvert d'une ganache chocolat, pour encore plus de gourmandise. D'ailleurs en ce moment-même, je suis installée à mon bureau avec une bonne part dudit moelleux et un maxi mug de tisane au thym. Oui ben c'est (presque) l'heure du goûter, je vous signale. La ganache est biensûr facultative si vous ne souhaitez pas prendre 2 kilos d'un coup là tout de suite maintenant. Bon, assez bavassé, voici la recette :

 

ingrédients :

- 250g de creme de marrons vanillée sucrée

- 3 oeufs

- 50g de sucre

- 1 sachet de sucre vanillé

- 100g de beurre

- 150g de farine

- 1/2 sachet de levure chimique

- 1 pincée de sel

 

Pour la ganache :

- 20 cl de creme fraîche épaisse

- 150g de chocolat noir

- une noisette de beurre

 

Préparation :

Préchauffez votre four à 150 degrés (th.5)

Fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre et le sucre vanillé.

Si vous ne faites pas de ganache, ajouter 30g de sucre supplémentaire ; j'ai volontairement peu sucré ma préparation car la ganache est déjà bien sucrée par elle-même.

Incorporez la crème de marrons et le beurre préalablement fondu.

Delayez la levure dans la farine et ajoutez à la préparation.

Battez les blancs en neige avec la pincée de sel et les incorporer délicatement à la préparation.

Versez dans un moule à manqué chemisé de papier sulfurisé et enfournez pour 45 à 50 minutes.

Pendant ce temps, préparez la ganache : faites chauffer la crème dans une casserole.

Quand la creme arrive à la limite de l'ébullition, retirez du feu.

Versez le chocolat en morceaux et le beurre et laissez fondre.

Remuer de temps à autre pour obtenir une ganache bien lisse.

Attendre que le gâteau tiédisse avant de le recouvrir de ganache.

 

 

 

moelleux aux marrons et ganache chocolat
moelleux aux marrons et ganache chocolat

moelleux aux marrons et ganache chocolat

Bon appétit !

Voir les commentaires

2019-12-19T13:44:19+01:00

Les coffrets de thés de Noël terre d'Oc

Publié par Catherine et compagnie
Les coffrets de thés de Noël terre d'Oc

Coucou les ami(e)s ! Aujourd'hui je voudrais vous présenter un coffret de thés de Noël de la marque terre d'Oc. Je vous avais déjà parlé de leurs bougies parfumées et capillas (clique ici pour lire l'article). Dans ce même article, je vous avais montré une photo de ces 3 thés de Noël :

Fête divine : thé vert, pomme confite et cannelle.

Noël enchanté : thé vert, agrumes et gingembre.

Rêve d'hiver : poire gourmande et épices douces.

Ces thés étaient excellents, d'ailleurs il n'y en a plus, à raison d'une théière par soir, nous les avons rapidement terminé !

les 3 thés de Noël : Fête divine, Noël enchanté et Rêve d'hiver

les 3 thés de Noël : Fête divine, Noël enchanté et Rêve d'hiver

C'est pourquoi j'ai commandé un nouveau coffret de 6 thés de Noël, qui fait le tour de l'Europe. J'ai trouvé l'idée originale et les boîtes sont très sympas, comme toujours avec terre d'Oc. Dans ce coffret vous décollerez direction :

Venise : avec un thé noir saveur amaretti, cacao et miel.

Londres : avec un thé vert saveur lemon curd.

Colmar : avec un thé noir saveur amande et fruits confits.

Copenhague : avec un thé noir saveur orange confite, miel et épices.

Saint Pétersbourg : avec un thé blanc saveur amandine et framboise.

Vienne : avec un thé vert saveur pomme, cannelle et raisins.

 

 

 

Regardez comme les boîtes sont jolies !

Regardez comme les boîtes sont jolies !

Les coffrets de thés de Noël terre d'Oc
Les coffrets de thés de Noël terre d'Oc
Les coffrets de thés de Noël terre d'Oc

J'adore ces thés aux saveurs réconfortantes ! 

Je vous écris en ce moment-même en savourant "Copenhague" : le hygge absolu !

Je vous écris en ce moment-même en savourant "Copenhague" : le hygge absolu !

Je vous souhaite du fond du cœur un magnifique Noël, plein de joie avec vos enfants qui vont bientôt découvrir leurs cadeaux ; pour eux c'est le plus beau jour de l'année, je vous propose que nous lâchions notre iphone et que nous capturions mentalement leurs petites mines réjouies que nous garderons précieusement, comme un trésor, pour toujours dans notre cœur. Car c'est encore là que nos souvenirs sont le mieux gardés. 

Je vous souhaite un Noël plein de bredele, de stollen et de marzipan (spéciale dédicace aux alsacien(ne)s !). 

Je vous souhaite un Noël plein de sourires complices et de regards tendres avec l'être aimé, d'odeur de clémentine qu'on pèle en pensant à chaque fois "Hum...ça sent Noël !", d'un coup de fil à votre mamie que vous aimez tant, de petites promenades digestives dans les collines avec le chien, si heureux d'être simplement là avec vous en cet instant précis. Ce bon chien si bête qui a pourtant tout compris à la vie.

Joyeux Noël les ami(e)s !

Voir les commentaires

2020-04-20T15:46:50+02:00

Tablettes pour lave-vaisselle maison !

Publié par Catherine et compagnie
Tablettes pour lave-vaisselle maison !

Coucou mes confiné(e)s !

Au programme aujourd'hui je vous propose de réaliser vos tablettes lave-vaisselle home made écologiques.

 

Ingrédients et matériel pour 14 tablettes soit un bac à glaçons : 

- 6 cuillères à soupe de bicarbonate de soude 

- 6 cuillères à soupe de cristaux de soude 

- 2 cuillères à soupe d'acide citrique 

Nb : vous trouverez ces 3 poudres en magasin bio

- 1 bac à glaçons (en silicone si possible)

- un pulvérisateur à eau (c'est mieux mais sinon on s'en passera)

- un bouchon de bouteille de vin en liège (tu verras pourquoi)

Tablettes pour lave-vaisselle maison !

Préparation :

Mélangez dans un bol le bicarbonate, les cristaux et l'acide citrique.

Pulvérisez d'eau jusqu'à ce que le mélange devienne un peu compact. Si vous n'avez pas de pulvérisateur, mettez simplement de l'eau mais allez-y doucement, il ne doit pas y avoir trop d'eau.

Mettez cette pâte à la cuillère dans un bac à glaçons, et tassez bien à l'aide du bouchon de vin (là vous vous exclamez : "ah ok ! c'était pour ça le bouchon de vin !"). Bon j'avoue l'idée ne vient pas de moi, je l'ai trouvé sur un blog...

Recouvrez d'un torchon et placez dans un endroit sec, à l'abri de l'humidité (dans un placard par exemple).

Au bout de quelques heures (au moins 3) vous pouvez sortir délicatement vos tablettes du bac à glaçons, et les placer dans un pot à confiture ou une boîte hermétique. Bien entendu, ne laissez pas à portée des enfants (et même des adultes non avertis) qui pourraient prendre ces tablettes pour du sucre. 

 

Tablettes pour lave-vaisselle maison !

Placez à chaque lavage une tablette comme vous le feriez avec une tablette du commerce.

Si vous n'avez pas de bac à glaçons, vous pouvez quand-même faire cette recette, mais à ce moment-là vous ne rajouterez pas d'eau : mélangez simplement vos 3 poudres, placez dans une boîte hermétique et utilisez à raison de 2 cuillères à soupe par lavage, à placer dans le bac prévu pour la tablette.

 

Et remplacez donc votre liquide de rinçage par du vinaigre blanc, pardi ! 

 

A très bientôt !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog