Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

litterature jeunesse

2019-01-29T10:45:28+01:00

La fleur des Marais - Animax 2018-2019

Publié par Catherine et compagnie
La fleur des Marais - Animax 2018-2019

"La fleur des Marais" est le 4ème livre reçu par l'abonnement Animax, il s'agit du livre du mois de février. C'est un album, on pourrait même dire un album-documentaire, car il relate l'histoire véridique de Sophiline Cheam Shapiro, danseuse khmère, avec insertion de photographies et illustrations des gestes et attitudes de danse traditionnelle. Ma fille s'est d'ailleurs occupée un long moment à essayer de reproduire ces gestes.

Le texte et les illustrations sont de Pascal Lemaitre.

Date de publication : 2017

L'école des loisirs classe cet album dans la tranche d'âge 8-11 ans. Ce n'est effectivement pas un album pour les petits, dans la mesure où il raconte la guerre. L'album n'est pas gai dans son ensemble, mais pas triste non plus, on y retrouve le calme et une résilience toute asiatique. Les couleurs des illustrations de la vie de Sophiline sont douces et très belles. Les pages qui racontent la légende du géant Ream eyso et de la déesse Moni Mekhala sont plus colorées.

Résumé :

"Je m'appelle Sophiline et je vis au Cambodge. La guerre a anéantie mon pays et mon coeur." Après avoir vécu sous la dictature des khmers rouges, Sophiline rencontre Tata Leah, une grande maîtresse de la danse. Elle va lui transmettre son savoir et la faire voyager dans un monde magique que l'on danse. 

la guerre est racontée sur 2 pages

la guerre est racontée sur 2 pages

le langage des mains

le langage des mains

les postures et attitudes

les postures et attitudes

l'histoire du géant et de la déesse est racontée sur 6 pages

l'histoire du géant et de la déesse est racontée sur 6 pages

La fleur des Marais - Animax 2018-2019
La fleur des Marais - Animax 2018-2019

Bonne lecture et à très bientôt !

Voir les commentaires

2019-01-10T13:15:43+01:00

Chien Pourri ! fait du ski - Animax 2018-2019

Publié par Catherine et compagnie
Chien Pourri ! fait du ski - Animax 2018-2019

"Chien Pourri ! fait du ski" est le 3ème livre reçu par ma fille à l'école via son abonnement à Animax (l'école des loisirs). C'est le livre du mois de janvier. Il s'agit d'un roman pour les enfants de 7 à 10 ans. Il en existe toute une série (une dizaine), donc les fans auront de quoi s'amuser. Le texte est de Colas Gutman et les illustrations de Marc Boutavant. Date de publication : 2017.

Résumé :

"Recherche chien de traîneau pour traîner les poubelles

station Chameaunix

vieux chat laid accepté."

C'est en répondant à cette annonce que Chien Pourri et Chaplapla gagnent leur billet pour les sports d'hiver et une chambre à l'hôtel du vieux chat laid. Mais qui vient les chercher à la gare ? le minable homme des neiges !

Mon avis :

La série "Chien Pourri !" était déjà connue et appréciée à la maison avant de recevoir ce nouveau tome. En effet mon fils avait lu "Chien Pourri à l'école" il y a 2 ou 3 ans et en a gardé un très bon souvenir. Déjà, rien que le titre est drôle. Je me souviens que ma mère, de passage à la maison, s'en était offusquée. Alors, c'est sûr que "Chien Pourri", c'est pas le même style que la Comtesse de Ségur ! Mais que voulez-vous ma bonne dame, l'époque n'est plus la même, les enfants non plus, et il faut bien faire avec ! Bref, nous on l'aime, ce gentil chien tout pourri et on a bien rigolé ! Même si un enfant de 7-8 ans ne comprendra pas forcément toutes les blagues, jeux de mots ou références. Chouettes illustrations. 

 

Chien Pourri ! fait du ski - Animax 2018-2019
Chien Pourri ! fait du ski - Animax 2018-2019
Chien Pourri ! fait du ski - Animax 2018-2019
Chien Pourri ! fait du ski - Animax 2018-2019

Bonne lecture et à la prochaine !

Voir les commentaires

2018-12-14T15:16:30+01:00

Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019

Publié par Catherine et compagnie
Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019

"Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu" est le deuxième livre de l'abonnement Animax reçu par ma fille, celui du mois de décembre. Il s'agit également du deuxième tome de cette série des "Bruno" (qui pour l'instant n'en compte pas plus). Le texte est de Catharina Valckx et les illustrations sont de Nicolas Hubesch. Date de publication : 2017.

Résumé :

Pourquoi Bruno le chat a-t'il  une vie si intéressante ? Tout simplement parce qu’il a l'art et la manière de voir du beau, du drôle, du tentant et du touchant dans les moindres petits événements de la vie quotidienne. Ce matin, par exemple, en voyant une plante en pot jetée sur le trottoir, au lieu de passer son chemin, Bruno s'arrête, l'attrape, et décide de l'offrir à un inconnu dans le bus. magique ! C'est le début d'une magnifique aventure. 

Mon avis : 

J'ai bien aimé ce livre et ma fille l'a dévoré. C'est drôle, doux, bienveillant, positif. Les illustrations m'ont fait penser à Ariol (que je recommande au passage). Très chouette.

 

Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019
Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019
Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019
Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019
Bruno - Le jour où j'ai offert une plante à un inconnu - Animax 2018-2019

Je vous souhaite de belles lectures et de joyeuses fêtes de fin d'année !

 

Voir les commentaires

2018-11-15T11:17:24+01:00

Le roi et le premier venu - Animax 2018-2019

Publié par Catherine et compagnie
Le roi et le premier venu - Animax 2018-2019

Je vous avais parlé l'année dernière de l'abonnement à l'Ecole des loisirs, et je vous avais présenté chaque livre reçu par mon fils. Le premier article à ce sujet est ici (clique !). Cette année, c'est ma cadette qui y est abonnée. Elle est en CE1. L'abonnement prend le nom de Animax, qui correspond à la tranche d'âge 7-9 ans. 

"Le roi et le premier venu" est le premier livre Animax reçu cette année, au mois de novembre. Le texte est d'Alain Serge Dzotap et les illustrations de Anne-Catherine De Boel. Date de publication : 2017.

Quatrième de couverture :

Il était une fois un roi qui régnait avec bonté sur la brousse. Mais on raconte qu'un jour il se dit : "un vrai roi, ça doit faire trembler tout le monde !"On dit qu'il s'affola à l'idée de n'être qu'un roi de rien du tout. Sans réfléchir, il lança au premier venu, qui passait par là : "Ho ! Toi ! Que me faut-il pour être craint comme un vrai roi ?" "Hum !" fit celui à qui personne n'osait jamais adresser la parole, "Possèdes-tu un cachot et la liste de choses interdites ?".

A partir de 5 ans.

Mon avis :

Il s'agit d'une fable sur la soif de pouvoir et les influences. Le premier venu  (représenté par une hyène) établit une liste de choses interdites, plus absurdes les unes que les autres, et le roi envoie au cachot quiconque enfreindrait ces règles. Le roi finit par comprendre que le premier venu le mène par le bout du nez. Il le congédie, fait détruire le cachot et la liste de choses interdites. La conclusion est celle-ci : "On raconte surtout que le roi se dit que ce pays-là était bien plus joli ainsi."

Le livre a plu à ma fille mais je ne pense pas qu'elle ait saisi la parabole. 

Assez jolies illustrations de la savane et des animaux. 

Le roi et le premier venu - Animax 2018-2019
Le roi et le premier venu - Animax 2018-2019
Le roi et le premier venu - Animax 2018-2019

Voir les commentaires

2018-11-15T09:15:00+01:00

Mes deux maisons

Publié par Catherine et compagnie
Mes deux maisons

Ma fille a choisi ce livre à la bibliothèque et j'ai eu envie de vous en parler.

Il est écrit par Claire Masurel. C'est une auteure que j'aime beaucoup pour la simplicité de ses textes, sa douceur et sa bienveillance. Elle a écrit notamment "Bonne Nuit" et "Demain c'est Noël", deux livres fort appréciés à la maison. 

L'album "Mes deux maisons" est illustré par Kady MacDonald Denton.

Quatrième de couverture :

"Alex a deux maisons : celle où habite son papa, et celle où habite sa maman. Alex a deux chambres, deux numéros de téléphone, et deux fauteuils préférés, très différents l'un de l'autre. Mais dans la vie d'Alex il y a une chose qui restera toujours unique : c'est l'amour que lui porte ses deux parents."

L'évocation pleine de tendresse, de chaleur et de confiance de la vie d'un enfant dont les parents sont divorcés. A partir de deux ans. 

Ce qui me plaît dans ce livre :

J'ai d'abord beaucoup aimé le fait que l'histoire des parents ne soit pas évoquée, car elle ne concerne pas l'enfant, et surtout pas le jeune enfant (je dirais entre 2 et 7 ans) auquel ce livre s'adresse. Il est écrit : "Mon papa habite ici. Quelquefois, je suis chez papa. Ma maman habite là, quelquefois, je suis chez maman. Voilà pourquoi...j'ai deux maisons !" 

J'aime également la dédramatisation de la situation. En effet, les parents sont souriants, l'enfant passe de bons moments avec ses parents ; on le voit jouer aux cartes avec son papa, écouter une histoire avec sa maman, faire la cuisine avec chacun d'eux etc, il voit ses amis aussi : "J'ai beaucoup d'amis. Des amis viennent jouer chez papa. Des amis viennent jouer chez maman." Nulle tristesse dans cet album.

J'ai aimé la conclusion si rassurante pour l'enfant, car au fond tout est là : "Nous t'aimons Alex. Nous t'aimons où que tu sois. Et nous t'aimerons toujours."

 

 

Mes deux maisons
Mes deux maisons
Mes deux maisons
Mes deux maisons
Mes deux maisons

Bonne lecture et à bientôt !

Voir les commentaires

2018-07-03T12:21:51+02:00

Maximax 2017-2018 l'école des loisirs partie 6 - La grande Forêt

Publié par Catherine et compagnie

Le dernier livre Maximax de l'année, reçu au mois de juin est :

La Grande forêt - le pays des Chintiens

Auteure et illustratrice : Anne Brouillard

Genre : album

Thèmes : voyage, aventure, mystère, amitié

Style : poétique et philosophique

Année de parution : 2016

Maximax 2017-2018 l'école des loisirs partie 6 - La grande Forêt

L'histoire :

" Killiok, le chien noir, est inquiet. Il attend le retour de Vari Tchésou, le magicien rouge, dont il n'a pas de nouvelles depuis le printemps. D'après les oiseaux, une roulotte aurait été aperçue au fin fond de la Grande Forêt...Killiok convainc Véronica de l'accompagner pour savoir ce qu'il en est. Tous deux s'enfoncent dans la Grande Forêt et font des rencontres surprenantes : Pikkeli Mimou dans son refuge, le Chat Mystère qui va au festival de vol, Susy le cheval...et tous ces bébés mousse avec qui ils prendront le train ! La Chintia, dont Anne Brouillard a imaginé la carte, est divisée en 11 pays. L'histoire prend vie au travers des personnages, des lieux et de leurs influences. Tout est possible et a l'air réel. Le premier tome met en mouvement les habitants du pays du Lac tranquille."

Mon (humble) avis :

Gros coup de cœur pour cet album qui alterne la mise en page de l'album classique (image et texte) avec celle de la bd. Le texte comme les sublimes illustrations m'ont transportée dans un univers très original. Difficile de décrire cette oeuvre, car c'en est réellement une, avec des mots. Il est plutôt question d’atmosphère, et d'un conte philosophique. Fantastico-absurdo-poétique. Sur l'étage de ma bibliothèque, je le rangerais volontiers à côté du magnifique "Frédéric" de Leo Lionni, et c'est vraiment pas peu dire. Lenteur, douceur, mélancolie, tout en frôlant parfois l'inquiétant. Les thèmes du rêve, de la nature et de la nuit sont très présents. Les habitations également : tente, cabane, refuge, maison...

J'ai demandé à mon fils ce qu'il avait pensé de ce livre. Il m'a simplement répondu "c'était beau". Je n'ai pas voulu briser la magie en lui demandant de développer. J'ai préféré laisser son imaginaire intact. Parfois les mots n'ont pas leur place. Parfois au contraire ils viennent résonner contre notre âme et nous font partir très loin.

Quelques-uns de mes passages préférés :

" Il descend sur la pointe des pattes pour ne pas déranger la paix de la maison."

" Si vous entendez des mots inconnus...commence Kwé. ...rapportez-les nous ! ajoute Kwè."

" Oui...il est presque trop fort, ce silence. il n'est pas le même qu'au bord du Lac tranquille."

On referme le livre sur cette dernière phrase de Killiok : " C'était quand-même un beau voyage." Et on se dit exactement la même chose.

 

Maximax 2017-2018 l'école des loisirs partie 6 - La grande Forêt
Maximax 2017-2018 l'école des loisirs partie 6 - La grande Forêt
Maximax 2017-2018 l'école des loisirs partie 6 - La grande Forêt

Bonne lecture, et à très bientôt !

Voir les commentaires

2018-06-12T10:05:25+02:00

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 5 - Petit Vampire

Publié par Catherine et compagnie

Le livre Maximax du mois de mai est :

Petit Vampire Acte 1 : Le Serment des pirates

Auteur et illustrateur : Joann Sfar

Coloriste : Brigitte Findakly

Genre : BD

Année de parution : 2017

 

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 5 - Petit Vampire

Joann Sfar revient avec sa série Petit Vampire. En effet, 7 BD sont sorties avant celle-ci entre 1999 et 2005. Pourtant il ne s'agit pas vraiment d'un 7ème opus, mais bien d'un acte 1, la genèse de Petit Vampire. Suivent un acte 2 : La maison de la terreur qui fait peur (paru en 2018) et un acte 3 en préparation. Un film d'animation est prévu également. Les 7 BD de l'ancienne version étaient destinées à un public plus jeune (5-8 ans environ). Avec ce nouveau triptyque, l'auteur s'adresse à des enfants un peu plus grands (8-11 ans me semble la tranche d'âge adaptée). L'école des loisirs propose Petit Vampire acte 1 en CM2, il aurait peut-être, à mon avis, été plus judicieux de le proposer en CE2 ou CM1 (et permettre ainsi éventuellement la suite dans la classe supérieure).

L'histoire :

Petit Vampire a 10 ans depuis 300 ans. Ça commence à faire long...Petit Vampire s'ennuie ferme. Il rêve d'être un enfant comme les autres, d'aller à l'école, de sortir de son château (hanté, bien sûr). Il brave les interdits et fait la connaissance de Michel, un petit garçon orphelin qui vit chez ses grands-parents. Mais en sortant de son château, Petit Vampire devient une proie pour l'affreux Gibbous, une bête avec une tête de lune, qui menace sa sécurité ainsi que celle de sa famille.

Mon (humble) avis :

On reste sur sa faim puisqu'il s'agit d'un acte 1 et que l'histoire s'arrête un peu en queue de poisson. Mon fils a trouvé ce petit vampire bien sympatoche, et moi aussi, même si j'ai moins apprécié les quelques gros mots. Il y a beaucoup d'humour et c'est pour moi un gros point positif, sans quoi le tout serait un peu tristounet pour des enfants. L'univers riche et décalé à la Tim Burton plaira aux amateurs du genre. Le tout n'est donc pas très gai, mais ne manque pas de poésie. Autant j'adore les illustrations et les couleurs de la BD "Le chat du rabbin" (également de Joann Sfar et avec Brigitte Findakly aux couleurs) autant je n'ai pas été conquise par Petit Vampire. Bref, sans être un gros coup de cœur, Petit Vampire a été validé par la famille puisque même ma fille de presque 7 ans l'a lu. Et mon fils est partant pour lire la suite. What else ?

 

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 5 - Petit Vampire
Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 5 - Petit Vampire
Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 5 - Petit Vampire

Voir les commentaires

2018-05-02T10:01:39+02:00

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 4 - Etre le loup

Publié par Catherine et compagnie

Le livre Maximax du mois d'avril est :

Etre le loup

Auteure : Bettina Wegenast

Traduit de l'allemand par : Svea Winkler-Irigoin

Genre : Théâtre

Année de parution : 2004

Pour l'anecdote : j'ai découvert aujourd'hui que la pièce a été créée en 2004 au Theaterspielplatz du Staatstheater de Braunschweig ( Brunswick), en Allemagne. Ce qui est assez rigolo car il se trouve que mon fils est né à Braunschweig, ville dans laquelle nous avons vécu près de 3 ans. Et le hasard veut que j'écrive ces lignes le jour même des 11 ans dudit fiston ! ...Coïncidences, synchronicités et autres signes du destin...

L'histoire :

" Les moutons broutent, la prairie est verte et le soleil brille. Quand soudain, au loin, une voix clame une sacrée bonne nouvelle : le loup est mort ! Les moutons se réjouissent. C'est incroyable ! Ce loup terrifiant avec ses griffes acérées, sa fourrure hirsute, ses yeux rouges, et ses dents tranchantes. Le grand méchant loup quoi ! Ils pourraient vivre en paix maintenant. Mais non ! le poste est vacant. et un tel poste, libre,  voilà qui est excitant ! Un mouton se présente à l'agence. Un mouton ? Et pourquoi pas ? Après tout, le costume est fourni, et l'important, c'est ce que l'on voit, n'est-ce-pas ? "

Mon (humble) avis :

Il s'agit d'un conte détourné dans lequel la question : "est ce si simple d'être le loup ?" renvoie à l'exigence faite à chacun de connaître les limites de ses appétits. C'est une pièce philosophique sur la soif de pouvoir et la quête d'identité. Cruelle et pleine d'humour, un délicieux cocktail.

Il n'y a pas d'illustration et le texte n'est pas romancé ; c'est vraiment écrit comme une pièce de théâtre. Je craignais que ce soit un peu austère pour mon garçon, et j'ai été étonnée et agréablement surprise du contraire : il a adoré ! Il faut dire qu'il fait du théâtre à l'école et que ça lui plaît beaucoup. Nos enfants sont des petits philosophes et ils aiment les textes qui les font réfléchir sur des thèmes universels. 

Bonnes lectures et à bientôt !

Voir les commentaires

2018-04-09T13:36:03+02:00

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 3 - Anita mène l'enquête

Publié par Catherine et compagnie

Aujourd'hui je vous présente le 5ème livre Maximax de L'école des loisirs (celui du mois de mars). Il s'agit de : Anita mène l'enquête : le parapluie à fleurs.

Pour lire mon article sur les livres N° 1 et 2 (Le vol du grizzli et Le château des étoiles volume II), cliquez ici

 Pour lire mon article sur les livres N° 3 et 4 (Béatrice l'intrépide et Le club de la pluie contre Satin-Noir), cliquez 

 

Anita mène l'enquête : Le parapluie à fleurs

Auteure : Norma Huidobro

Traduit de l'espagnol (Argentine) par : Myriam Amfreville

Illustratrice : Charline Collette

Genre : Enquête

Type : roman

Année de parution : 2016

L'histoire :

"Dans le quartier de Barracas, tout le monde croit que le vol du parapluie, même s'il s'agit d'un beau parapluie, n'a aucun sens. Personne n'a fait le lien entre cette disparition et les événements étranges qui se sont produits ces derniers jours. Jusqu’à ce qu'Anita, avec l'aide de Matias, se décide à mener l'enquête : que s'est-il passé dans la galerie d'art ? qui a essayé d'entrer dans la maison de Marta ? Pourquoi Beatriz est-elle suivie ? Anita Demare est curieuse, déterminée, intelligente, et elle a surtout l'habitude de se mêler de ce qui ne la regarde pas."

Extrait :

" M.E. sont les initiales de Matias Estevez. Matias est ravi que je mentionne son nom dans mon carnet. Je ne le fais pas pour lui faire plaisir mais parce que je pense que c'est juste et que son point de vue m'est utile pour avancer dans mes propres déductions.

Opinion de A.D. : 

C'est trop tôt pour le savoir.

Nous n'avons PAS tous les éléments en main.

La dernière remarque : "Nous n'avons pas tous les éléments en main", je l'ai copiée dans un roman policier , et je m'en sers chaque fois que j'en ai l’occasion. Ça fait sérieux, j'aime beaucoup. Et comme vous l'aurez sûrement deviné, A.D., c'est moi, Anita Demare."

Mon (humble) avis :

C'est globalement un agréable petit roman policier. Les personnages d'Anita et de son meilleur ami Matias sont sympathiques. Un peu long à démarrer tout-de-même et pas mal de longueurs, ce qui valut au bouquin de se faire rebaptiser par mon fils : "Ennuita mène l'enquête"...

Pour ma part j'ai eu la patience de le finir et c'est vraiment pas si mal. D'une part pour l'enquête qui n'est pas inintéressante, mais surtout pour l'ambiance de ce quartier, ses habitants, ses odeurs, qui est vraiment bien retranscrite. En fait, tout simplement j'ai trouvé ce petit roman cool. Limite zen. Sans doute n'est-ce pas ce que recherche un jeune lecteur de 10 ans qui a l'habitude du "très vite, très fort, tout, tout-de-suite".

J'ai beaucoup aimé les illustrations de Charline Collette, son style foisonnant, enfantin et poétique, plein de couleurs et de détails. Je vous invite à visiter son très joli site : charlinecollette.com

Nous attendons avec impatience le livre d'avril (le n°6) dont je vous ferai bien sûr la présentation. Il s'agit de : Être le loup, de Bettina Wegenast.

D'ici là, je vous souhaite de bonnes lectures !

Voir les commentaires

2018-03-14T18:41:24+01:00

Maximax 2017-2018 L'école des loisirs partie 2

Publié par Catherine et compagnie

Comme promis, voici le 2ème volet de la présentation des livres Maximax de l'école des loisirs de l'année 2017-2018. Pour lire mon 1er billet sur le sujet, il faut cliquer ici

Je vais vous parler aujourd'hui du 3ème et du 4ème livre reçu. Il s'agit respectivement de : Béatrice l'intrépide et de : Le Club de la Pluie contre Satin-Noir.

 

Béatrice l'intrépide

Auteur : Matthieu Sylvander

Illustrateur : Perceval Barrier

Genre : Humour - Aventure

Type : Roman

Année de parution : 2016

 

L'histoire :

"Je me présente : Béatrice l'intrépide, aventures en tout genre, héroïsme, redressement de torts, secours aux victimes, défense de la veuve et de l'orphelin. J'affronte les brigands, je découpe les dragons en tranches, je délivre les princesses. Si vous avez besoin de mes services : criez ! L’œil et l'oreille toujours aux aguets, je saurai où vous trouver."

Extrait :

" - Comment donc, vous n'en avez pas eu connaissance ? La reine du pays que voici a décidé de marier son fils unique ! Depuis des semaines, les palais et les châteaux du monde entier ne bruissent que de cette nouvelle, voyons !

Béatrice l'Intrépide ne fréquente guère palais et châteaux, et elle est beaucoup trop occupée pour écouter les ragots. Cependant elle doit bien reconnaître que l'information est de qualité. Enfin, pour celles qui s'intéressent aux princes.

- A quoi ressemble-t-il ? questionne t-elle, l'air de rien.

La princesse s'approche de Béatrice et lui répond sur le ton de la confidence.

- Personne ne le sait, figurez-vous. On chuchote qu'il n'a pas quitté sa chambre depuis l'âge de huit ans !

- Il doit être atteint d'un mal mystérieux, devine Béatrice l'Intrépide, ou alors il vient d'avoir huit ans."

Mon (humble) avis :

J'ai beaucoup de sympathie pour ce petit roman drôle, féministe et déjanté au ton hyper-dynamique. Les hommes sont très peu représentés et n'ont pas le beau rôle, à l'instar du prince atteint d'un mal mystérieux (il est accro aux jeux vidéo !) que Béatrice viendra sauver (en coupant l’électricité !). Béatrice est une vraie héroïne pour un anti-conte dans lequel les traditionnels bandits sont des bandites, et le Diable s'appelle Jean-Claude. Amateurs(trices) de princes charmants et de princesses gnan-gnan, passez votre chemin ! Même mon fils a apprécié, et je peux vous dire que ça n'est pas un lecteur facile ! (l'euphémisme me fait ricaner sous cape.) Les illustrations par contre ne sont vraiment pas à mon goût, mais je dois reconnaître qu'elles vont bien avec le côté "brut de décoffrage" de Béatrice. Tous les personnages sont laids et la palette de couleurs n'en compte que deux. Bref, comme Béatrice, c'est sans chichi. (A répéter 10 fois de suite pour un exercice d'élocution.)

illustration Béatrice l'intrépide

illustration Béatrice l'intrépide

illustration Béatrice l'intrépide

illustration Béatrice l'intrépide

Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

Auteure :  Malika Ferdjoukh

Illustratrice : Cati Baur

Genre : Policier - Aventure

Type : Roman

Année de parution : 2016

 

L'histoire :

" Au festival du livre de Saint-Malo, les larcins se succèdent. Le voleur laisse une carte signée Satin-Noir. Il y a 20 ans, c'était le pseudonyme de gentleman cambrioleur qu'avait pris l'invité d'honneur du salon, Jenny Austen, devenu aujourd'hui écrivain culte. Est-il de retour ? Seul le Club de la Pluie saura le dire."

Mon (humble) avis :

Je sais que ce livre a reçu d'excellentes critiques, et cette série en général, puisque Contre Satin-Noir est le 4ème opus du Club de la Pluie. J'ai apprécié ce livre, bien plus d'ailleurs que mon fils de 10 ans à qui il était pourtant destiné. Néanmoins, j'ai des critiques négatives à faire, surtout si l'on se réfère à la tranche d'âge donnée pour ce livre par l'école des loisirs qui est de 8 à 11 ans. J'ai trouvé le vocabulaire difficile, les phrases souvent très longues, et le style alourdi par des adjectifs qualificatifs à n'en plus finir et par des gimmicks un peu pénibles (l'expression "à vos souhaits" ou "à tes souhaits" qui est une blague sur la difficulté à prononcer un nom revient au moins 5 fois en 8 pages). Les héros sont des enfants qui sont censés avoir 11 ans en 2016 mais dont la façon de s'exprimer, les références littéraires, cinématographiques et musicales ne collent pas du tout avec la réalité (pardon hein, mais en même temps, l'auteure ne lira jamais ces lignes donc bon, autant être honnête).

Page 13, Nadget, une fille de la bande, décroche son portable dont la sonnerie est le refrain de "Chantons sous la pluie". Non, ce n'est pas une reprise de Maître Gims, il s'agit bien de la chanson issue du film du même nom, sorti en 1952...(que les enfants dans la salle qui connaissent lèvent la main...). Cette même Nadget cite George Sand la page suivante...décidément, cette gamine est d'une érudition étonnante !

Page 35, l'un des enfants, Ambroise, fait référence à Arsène Lupin, héros d'une série de livres publiée dans la collection Bibliothèque Verte, que ma mère lisait lorsqu'elle était enfant. Sans vouloir faire offense à ma mère, ça n'est pas juste tout nouveau-tout chaud.

Et des références de ce genre, il y  en a des tas.

Il se trouve qu'en me renseignant un brin, je découvre que l'auteure a l'âge de ma mère, à 2 ans près. Soudain tout s'éclaire.

Extrait 1 :

" - Jamais Nadget avait avoué à Rose qu'elle s'était endormie quatre fois au milieu du fatal combat des Kyytwugg du Haut-Royaume de Chtoj contre les Omgarr de l'Empire Sous-les-Gloo. Elle se borna  à soupirer un sibyllin (mais économique) pfffiiou ! qui vit voler ses frisettes sur son front et eut le mérite de passer sous silence qu'elle avait abandonné tout ce petit monde en train de se décapiter à la hache au milieu du tome 2."

Qu'on ne vienne pas me dire que je n'ai rien compris, que ces noms imprononçables sont une référence aux sagas épiques telles que Le seigneur des Anneaux. J'ai très bien compris, merci. Par contre, mon fils, lui, n'a nullement saisi l'astuce (pourtant il n'en manque point). Il a juste péniblement buté sur chaque mot et en a été fort saoulé.

Extrait 2 :

" - Espèce de flatteuse saumâtre ! riposta  tout aussi tranquillement Nadget. Le plus sidérant, c'est qu'il a  fallu l'extinction des ptérodactyles et des brontosaures, vingt siècles de guerres et de tremblements de terre pour que tu existes et me traites de flemmarde molle en ce beau matin de juin dans le vénérable dortoir de notre auguste pensionnat."

Qu'on ne vienne pas non plus m'accuser de jeunisme, ni de prôner un nivellement par le bas.  Évidemment, la littérature jeunesse doit utiliser un langage correct, et si elle peut en profiter pour faire apprendre quelques mots nouveaux à nos chères têtes blondes (et brunes aussi d'ailleurs), c'est tant mieux. Mais entre un vocabulaire trop soutenu, des mots en anglais ici et là, des noms imprononçables, des expressions désuètes et des références hors d'âge, on a définitivement perdu notre jeune lecteur (en l'occurrence, mon fils, oui encore lui, il est le seul échantillon d'enfant de 10 ans dont je dispose) à la page 37. Avec ce commentaire sans appel et bien dans son époque, lui : " j'en ai marre, je comprends rien".

Pour finir, je décide d'offrir le bouquin à ma mère, ça lui rappellera des souvenirs de jeunesse, elle va adorer.

Voilà pour le négatif. Un peu difficile de rebondir après ça...mais j'ai quand-même bien aimé ce livre (si, si), je n'ai juste pas compris à qui il s'adressait. L'ambiance est très sympa, quelque part entre Harry Potter, le Club des Cinq, Scoubidou et Fantômas.

J'ai beaucoup aimé les illustrations. Régulièrement, un petit résumé des chapitres précédents nous est proposé sous forme d'une illustration à l'encre noire et au côté rétro, tout comme la typographie qui se décline dans diverses polices de caractère mais toujours a l'effet manuscrit. L'écrit a une grande place dans les illustrations, on peut même dire que l'écrit fait partie intégrante de l'illustration, dans des bulles de BD aux graphismes variés. Le tout donne un effet de coupures de journaux annotées à la main, très réussi.

 

 

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

illustration - Le Club de la Pluie contre Satin-Noir

Bonnes lectures, et à la prochaine !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog